Grenouille rieuse

Pelophylax ridibundus (Pallas, 1771)


Classe : Amphibia Ordre : Anura Famille : Ranidae Genre : Pelophylax

  • 67
    observations

  • 25
    communes

  • 24
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2020
Baffie Philippe - Barraud Rémy - Bodard Jean-dominique - Breton François - Bruce Nicolas - Buisson Olivier - Chazalmartin Samuel - Crochet Pierre-andré - Deffrennes Benoit - Descaves Bruno - Dissac Yann - Fonderflick Jocelyn - Forestier Thibault - Foubert Dominique - Geniez Philippe - Hennebaut David - Jamier Myriam - Lamarche Béatrice - Malafosse Jean-pierre - Parayre Christophe - Pianalto Sylvie - Rombaut Cyril - Sulmont Emeric - Vacher Jean-pierre

Informations sur l'espèce

La Grenouille rieuse est une espèce d’amphibiens de la famille des Ranidae. Elle se distingue des autres espèces de Grenouilles par une taille plus importante : certains individus peuvent dépasser les 130 mm. Elle possède un museau assez pointu chez les jeunes individus, puis arrondi chez les individus plus âgés. Ses yeux sont placés sur le dessus de la tête et sont assez rapprochés. Le tympan est bien distinct et il n’existe pas de tâches temporaires sombres. Une ligne dorsale claire peut être présente. La face supérieure est généralement de couleur brun olive parfois brunâtre ou jaunâtre avec des tâches brunes ou vertes. Les mâles ont des sacs vocaux gris ou noirs qui laissent un chant puissant émis de jour comme de nuit. Les premiers se manifestent dès le mois de mars (date la plus précoce le 29/03/1994) et peut être entendu jusque mi-octobre (date la plus tardive le 14/10/2006). La Grenouille rieuse fréquente différents types de milieux : plans d’eau, béals, anciennes gravières et rivière à courant faible.
La Grenouille rieuse est présente dans le Parc national des Cévennes dans les Basses Cévennes, dans les Gorges du Tarn, de Bédouès au Rozier. Elle est absente du massif de l’Aigoual, des Causses Méjean et de Sauveterre et du Mont-Lozère. Cette espèce se situe entre 120 m sur la commune de Tornac (le 31/12/2004) et 1019 m d’altitude sur la commune de Gatuzière (le 10/10/2018). Sa présence mériterait d’être précisée sur les gardons dans les Basses Vallées Cévenoles.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Rana cachinnans Pallas, 1814 | Rana persica Schneider, 1799 | Rana ridibunda Pallas, 1771

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles