Fauvette passerinette

Sylvia cantillans (Pallas, 1764)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Sylviidae Genre : Sylvia

  • 176
    observations

  • 36
    communes

  • 39
    observateurs

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2020
Bertrand Nicolas - Boyer Jerome - Costes Geraldine - Cuenin Christophe - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dugueperoux Franck - Florent Lacoste - Fonderflick Jocelyn - Franck Duguépéroux - Grandadam Jimmy - Guillosson Jean-yves - Hennebaut David - Herault Emilien - Herrera Antoine - Isabelle Malafosse - Jean-pierre Malafosse - Karczewski Gaël - Lacoste Florent - Lamarche Béatrice - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Marie Julien - Martin Patrice - Meynet Laurie - Molto Jerome - Patrice Martin - Peyo D'andurain - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Quillard Valerie - Roland Jaffuel - Rombaut Cyril - Sulmont Emeric - Tisne Jean-michel - Valerie Quillard

Informations sur l'espèce

La Fauvette passerinette est une espèce de passereau appartenant à la famille des Sylviidae. Le mâle se distingue par sa gorge de couleur roux, limitée sous l'’œil par une barre blanche qui caractérise l’espèce et un cercle orbital rouge. La tête et le dos sont gris. La femelle est plus terne et plus pâle dessous avec des nuances rosées.
La Fauvette passerinette est un oiseau migrateur transsaharien, gagnant le Parc national des Cévennes à partir de la mi-mars (date la plus précoce le 23/03/2009 à Saint-André-de-Menencoules) mais surtout dans le courant des deux premières décades d’avril. La migration d’automne commence tôt, dès la mi-juillet et jusqu’à la fin de septembre. Les derniers migrateurs observés ont été notés le 11/09/1985 prés d’Anduze. La Fauvette passerinette est une espèce méridionale, elle semble donc commune dans les versants des Gorges de la Jonte et du Tarn, plus localisée sur les Causses Méjean et de Sauveterre. On la rencontre également sur le versant sud du Mont-Lozère. Cette espèce apparait peu présente dans les Vallées Cévenoles et les Basses Cévennes sûrement en raison d'un déficit d'observation. La Fauvette passerinette est présente à différentes altitudes mais rarement au-dessus de 1100 m en période de reproduction.Néanmoins l’espèce a été contactée à plus haute altitude comme notamment sur le Mont-Lozère à 1440 m d’altitude non loin du Mas de la Barque (le 18/05/2015) sans pour autant recenser une preuve de nidification. La Fauvette passerinette fréquente les milieux semi-ouverts avec présence de strate arbustive haute ou arborée claire : en effet, sur les causses Méjean et de Sauveterre, dans les Gorges de la Jonte et du Tarn, on la retrouve dans les landes à Genévrier et les jeunes boisements clairs de pins. Sur le versant sud du Mont-Lozère, l’espèce est régulièrement observée dans les forêts de Chêne vert.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Curruca cantillans (Pallas, 1764) | Curruca inornata (Tschusi, 1906) | Motacilla cantillans Pallas, 1764 | Sylvia cantillans cantillans (Pallas, 1764) | Sylvia inornata Tschusi, 1906

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles