• 186
    observations

  • 21
    communes

  • 34
    observateurs

  • Première observation
    1975

  • Dernière observation
    2020
Barraud Remy - Bernier Bernard - Bertrand Nicolas - Bonnet Jean - Boyer Jerome - Coenders Sylvie - Costes Geraldine - Cuenin Christophe - Cuénin Christophe - Dahier Thierry - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dugueperoux Franck - Fabre Jean-marie - Foubert Dominique - Guillosson Elisabeth - Guillosson Jean-yves - Hennebaut David - Herault Emilien - Jamier Myriam - Karczewski Gaël - Lucas Philippe - Maccagno Yves - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Molto Jerome - Outrebon Juliette - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Plombat Jean-victor - Ricau Bernard - Rombaut Cyril

Informations sur l'espèce

L'Accenteur alpin est un passereau d'aspect robuste relativement facile à reconnaître avec ses flancs roux contrastant avec son corps gris et sa bavette blanche en arc de cercle. Comme son nom l'indique, cet oiseau est un montagnard qui en France se reproduit en Corse, dans les Alpes et les Pyrénées, ainsi que sur le Jura et dans quelques localités du Massif central où sa nidification est rare.
Dans le Parc national des Cévennes, sa reproduction n'est pas connue mais quelques observations d'oiseaux chanteurs en période de reproduction sur les parties sommitales du Mont Lozère et de l'Aigoual (le 18/06/2016 à Cabrillac) laissent à penser que la nidification de cette espèce serait à rechercher dans les secteurs dégagés d'altitude. En revanche, cet oiseau est régulièrement observé en hivernage entre la première décade d'octobre (date la plus précoce le 01/10/2004 au sommet du Mont Gargo) jusqu'à la fin du mois d'avril ( une date très tardive signale l'espèce le 15/07/1976 vers le sommet de Finiels) où il fréquente l'ensemble des pentes rocheuses et dégagées du territoire du Parc jusque dans les basses vallées méditerranéennes. Il est à rechercher dans toute la partie sud-est de l'Aire optimale d'adhésion où les données sont inexistantes depuis la vallée Borgne jusqu'à la vallée de la Cèze, probablement plus dû à un manque d'observations que de sa potentielle rareté dans ces zones.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Laiscopus collaris | Sturnus collaris Scopoli, 1769

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles