Grimpereau des jardins

Certhia brachydactyla C.L. Brehm, 1820


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Certhiidae Genre : Certhia

  • 550
    observations

  • 64
    communes

  • 51
    observateurs

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2020
Baconnet Mathieu - Barraud Remy - Belier Laurent - Bernier Bernard - Bertrand Nicolas - Bonnel Celine - Bonnet Roger - Boyer Jerome - Bruce Nicolas - Buchert Julien - Bélier Laurent - Chenard Michaël - Costes Geraldine - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dissac Yann - Dugueperoux Franck - Fonderflick Jocelyn - Garlenc Jean-christian - Gautier Grégoire - Grandadam Jimmy - Gueniot Pierre - Guerin Hubert - Guillosson Jean-yves - Hennebaut David - Herault Emilien - Herrera Antoine - Jamier Myriam - Karczewski Gaël - Lacoste Florent - Legros Régis - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Marie Julien - Meynet Laurie - Molto Jerome - Moschetti Maily - Picq Hervé - Quillard Valerie - Ricau Bernard - Roland Jaffuel - Rombaut Cyril - Sarrazin Françoise - Seon Jean - Sulmont Emeric - Taris Jean Paul - Tisne Jean-michel - Zimmerman Samuel

Informations sur l'espèce

Le Grimpereau des jardins est un tout petit oiseau insectivore et pesant 8 g. Son bec est long et arqué, le dessus du dos est brun taché et rayé de lignes sombres et crème. Le ventre est d’un blanc sale et le croupion est roux sans taches. Son mode de déplacement est typique, il grimpe en spirales le long des troncs du pied au sommet des arbres, pour inspecter les fentes. Il peut être être confondu avec son cousin le Grimpereau des bois et le meilleur critère pour les différencier reste le chant.
L’espèce est commune en France à l’exception des zones d’altitude. Il niche dans les forêts de feuillus, les bois mixtes de feuillus-résineux, dans les pinèdes, les ripisylves, vergers et jardins. Sur le territoire du Parc national des Cévennes, le Grimpereau des jardins est présent partout, observé à l’altitude de 360 m( 22/06/2017) le long du Gardon de Saint-jean à Mas Boyer en zone d’adhésion , en zone coeur de parc ,le long du Tarn à Florac ( 550m le 30/01/2018), à Aummessas (850m) sur le plateau du Lingas, en forêt domaniale du Bramont à 1100m et à l’altitude extrême pour cette espèce à 1370 m au dessus de Finiels sur le Mont-Lozère .
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Certhia brachydactyla bureaui Jouard, 1929 | Certhia brachydactyla megarhyncha Brehm, 1831 | Certhia brachydactyla parisi Jouard, 1929

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles