Grimpereau des jardins

Certhia brachydactyla C.L. Brehm, 1820


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Certhiidae Genre : Certhia
Chargement...

  • 745
    observations

  • 88
    communes

  • 64
    observateurs
    1
    organisme

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2024

Altier - Alzon - Arphy - Arre - Arrigas - Aulas - Aumessas - Avèze - Balsièges - Barre-des-Cévennes - Bassurels - Bédouès-Cocurès - Berrias-et-Casteljau - Bez-et-Esparon - Branoux-les-Taillades - Bréau-Mars - Brenoux - Cans et Cévennes - Cassagnas - Chadenet - Chambon - Chamborigaud - Concoules - Courry - Cros - Cubières - Cubiérettes - Dourbies - Florac Trois Rivières - Fraissinet-de-Fourques - Gatuzières - Génolhac - Gorges du Tarn Causses - Hures-la-Parade - Ispagnac - La Malène - Lanuéjols - Lanuéjols - Le Pompidou - Le Rozier - Les Bondons - L'Estréchure - Le Vigan - Malons-et-Elze - Mandagout - Mas-Saint-Chély - Massegros Causses Gorges - Meyrueis - Moissac-Vallée-Française - Molezon - Molières-Cavaillac - Monoblet - Mont Lozère et Goulet - Pied-de-Borne - Pont de Montvert - Sud Mont Lozère - Ponteils-et-Brésis - Pourcharesses - Roquedur - Rousses - Saint-André-Capcèze - Saint-André-de-Lancize - Saint-André-de-Valborgne - Saint-Bauzile - Sainte-Croix-Vallée-Française - Sainte-Hélène - Saint-Étienne-du-Valdonnez - Saint-Étienne-Vallée-Française - Saint-Florent-sur-Auzonnet - Saint-Germain-de-Calberte - Saint-Hilaire-de-Lavit - Saint-Jean-de-Valériscle - Saint-Jean-du-Gard - Saint-Julien-de-la-Nef - Saint-Martin-de-Boubaux - Saint-Martin-de-Lansuscle - Saint-Michel-de-Dèze - Saint-Paul-la-Coste - Saint-Paul-le-Jeune - Saint-Pierre-des-Tripiers - Saint-Privat-de-Vallongue - Saint-Sauveur-Camprieu - Saumane - Sumène - Val-d'Aigoual - Vebron - Ventalon en Cévennes - Vialas - Villefort

Baconnet Mathieu - Barraud Remy - Belier Laurent - Bernier Bernard - Bertrand Nicolas - Bonnel Celine - Bonnet Roger - Boyer Jerome - Bruce Nicolas - Buchert Julien - Chenard Michaël - Coenders Sylvie - Costes Geraldine - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Devevey Caroline - Dissac Yann - Dugueperoux Franck - Fivel Agathe - Fonderflick Jocelyn - Garde Maxence - Garlenc Jean-christian - Garnier Gilles - Gautier Grégoire - Gineste Benoit - Grandadam Jimmy - Gueniot Pierre - Guerin Hubert - Guillosson Jean-yves - Hennebaut David - Herault Emilien - Herrera Antoine - Holstein Véronique - Jamier Myriam - Karczewski Gaël - Lacoste Florent - Lamarche Béatrice - Laurent Alban - Legros Régis - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Marie Julien - Meynet Laurie - Molto Jerome - Moschetti Maily - Picq Hervé - Quillard Valerie - Ricau Bernard - Roland Jaffuel - Rombaut Cyril - Sarrazin Françoise - Selosse Lucie - Seon Jean - Soliveres Jordi - Sulmont Emeric - Taris Jean Paul - Thomas Nathalie - Tisne Jean-michel - Tyssandier Manon - Valentine Aumont - Zimmerman Samuel
  • Parc National des Cévennes
    Participation à 693 Observations
    Part d'aide à la prospection : 93.02 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Le Grimpereau des jardins est un tout petit oiseau insectivore et pesant 8 g. Son bec est long et arqué, le dessus du dos est brun taché et rayé de lignes sombres et crème. Le ventre est d’un blanc sale et le croupion est roux sans taches. Son mode de déplacement est typique, il grimpe en spirales le long des troncs du pied au sommet des arbres, pour inspecter les fentes. Il peut être être confondu avec son cousin le Grimpereau des bois et le meilleur critère pour les différencier reste le chant.
Le Grimpereau des jardins est lui aussi considéré comme sédentaire dans son aire de répartition qui s’étend sur toute l’Europe occidentale, continentale et méditerranéenne, jusqu’au Maghreb au sud. Partout présent en France à condition qu’il trouve un habitat suffisamment arboré. Sur le territoire du PNC, il est observé dans les ripisylves, les haies, les bois, les bosquets, les parcs et jardins… des plus basses altitudes du Piémont Cévenol aux plus hauts boisements clairs, bosquets et arbres isolés sur les massifs de l’Aigoual et du Mont Lozère. Sédentaire, avec peut-être un mouvement de transhumance en hiver, les couples se cantonnent assez tôt au printemps. Dès le mois de janvier et surtout à partir de février, notamment aux basses altitudes, les chants deviennent fréquents et les couples paraissent se cantonner à compter de mars. Un chanteur se manifeste dans les gorges du Tarn un 09 février par - 14°C ! Des adultes confectionnant un nid sont notés entre le 25 mars et le 23 avril (3 données), un mâle offrant une proie à sa femelle, deux fois, un 14 avril et un 05 mai. Des nids occupés, la femelle couvant ou des poussins ravitaillés, sont signalés entre le 29 avril et le 18 juin (12 occurrences dont 1 en avril, 8 en mai et 3 en juin). Trois données mentionnent des nids installés dans des murs de maisons, les autres sont dans les arbres. Des juvéniles nourris hors du nid sont notés entre le 21 mai et le 13 juillet (5 occurrences dont 3 en mai, 1 en juin et 1 en juillet). Enfin, quatre familles de juvéniles émancipés sont observées entre le 04 juin et le 1er juillet. Aucune donnée de reproduction n’est signalée au-delà de la mi-juillet et les contacts auditifs deviennent rares à partir de cette date. En automne et en hiver, les grimpereaux rejoignent volontiers les rondes de passereaux grégaires, mésanges et roitelets, qui errent à travers les campagnes à la recherche de leur nourriture.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Certhia brachydactyla bureaui Jouard, 1929 | Certhia brachydactyla megarhyncha Brehm, 1831 | Certhia brachydactyla megarhynchos Brehm, 1831 | Certhia brachydactyla parisi Jouard, 1929

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles