Chouette hulotte

Strix aluco Linnaeus, 1758


Classe : Aves Ordre : Strigiformes Famille : Strigidae Genre : Strix

  • 602
    observations

  • 49
    communes

  • 65
    observateurs

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2020
Anglio Gregory - Baconnet Mathieu - Barraud Remy - Baty Stéphane - Bertrand Nicolas - Boyer Jerome - Bruc Yves - Bruce Nicolas - Buchert Julien - Bélier Laurent - Camviel Roland - Chenard Michaël - Coenders Sylvie - Costes Geraldine - Cuenin Christophe - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dissac Yann - Dugueperoux Franck - Fabre Jean-marie - Fabre Manon - Fleith Patrick - Fonderflick Jocelyn - Forge Sandrine - Foubert Dominique - Gineste Benoit - Giral Cedric - Guillosson Jean-yves - Hennebaut David - Henry Isabelle - Herault Emilien - Herrera Antoine - Hopkins Frantz - Hugonnet Serge - Huguet Florent - Jamier Myriam - Karczewski Gaël - Lamarche Béatrice - Laniece Manon - Legros Régis - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Meynet Laurie - Molto Jerome - Outrebon Juliette - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Quillard Valerie - Ramiere Jessica - Redon Maxime - Ricau Bernard - Richardier Yves - Rival Andre - Rombaut Cyril - Rousset Christian - Roux Pauline - Seon Jean - Sulmont Emeric - Tabone Laure - Tournaire Armelle - Vernier Rémi - Zimmerman Samuel

Informations sur l'espèce

La Chouette hulotte est la plus commune de nos chouettes. Son chant est typique et bien connu de tous. De grande taille, trapue et de couleur rousse où grise, elle possède un grand disque facial avec de grands yeux noirs et un bec fort et crochu. Dans les sous bois elle capte le moindre bruissement grâce à ce disque qui lui sert de parabole pour détecter les faits et gestes de micro-mammifères qui font partie de son menu. Strictement nocturne ,elle se tient le jour cachée contre un tronc d’arbre. Comme tous les oiseaux de nuit elle chasse à l’affût repérant ses proies avec son ouïe redoutable et son vol silencieux .
Sur le territoire du Parc en zone coeur et sur sa zone d’adhésion elle est présente presque partout , seuls les Causses nus du Méjean et de Sauveterre en sont dépourvus. Sa présence est régulière dès 500 m ( commune d’Alzon ) et jusqu’à 1300m d’altitude dans les massifs de l’Aigoual et du Mont-Lozère. Elle est notée à 1422 m au Mas de la Barque sur le Mont-Lozère. Les manifestations sonores se font entendre à l’automne et en début hiver /optimum janvier février. Plusieurs cas de nidification sont mentionnés dans la base de données du Parc national, une sur le Mont-Lozère (10/04/2017) observation d’ un juvénile dans une grande cavité de pic noir à Mas d’Orcières, deux jeunes sont vu sur la commune de ST Etienne du Valdonnez, dans une aire de buse variable qui à servie comme nid (15/05/2017 ) et dans les Gorges du Tarn trois poussins sont mentionnées ( 04/05/1993 ) au château de Roquedols.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Audio (3)


Tawny Owl (Strix aluco) (W1CDR0001427 BD9).ogg

CC-BY-SA-4.0 (Wikimedia Commons)
Auteur: Ndalyrose

Tawny Owl (Strix aluco) (W1CDR0001519 BD8).ogg

CC-BY-SA-4.0 (Wikimedia Commons)
Auteur: Ndalyrose

Waldkauz.ogg

CC-BY-SA-3.0 (Wikimedia Commons)
Auteur: Jugrü

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles