Faucon pèlerin

Falco peregrinus Tunstall, 1771



  • 265
    observations

  • 40
    communes

  • 46
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2020
Barraud Remy - Bernier Bernard - Bertrand Nicolas - Bonnel Celine - Bonnet Jean - Chenard Michaël - Costes Geraldine - Cuenin Christophe - Cuénin Christophe - Dallard Roland - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dugueperoux Franck - Estor Christian - Fonderflick Jocelyn - Foubert Dominique - Gineste Benoit - Guillosson Jean-yves - Hennebaut David - Herault Emilien - Herrera Antoine - Hopkins Frantz - Jamier Myriam - Kocher François - Lacoste Florent - Lamarche Béatrice - Legros Régis - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Marie Julien - Molto Jerome - Palmer Eric - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Quillard Valerie - Ravel Pascal - Redon Maxime - Richardier Yves - Rombaut Cyril - Siol Jean - Sulmont Emeric - Susong Guilhem - Tisne Jean-michel - Toutain Yann

Informations sur l'espèce

Le faucon pèlerin est le plus puissant et surtout le plus rapide des faucons présents sur le territoire du Parc National des Cévennes. De couleur gris ardoise quand il est adulte, il mesure environ un mètre d’envergure pour les femelles plus grandes que les mâles. Les ailes sont en faux, larges et pointues et un masque facial noir se dessine sur ses joues.
Présent sur tous les massifs, il s’installe exclusivement dans les milieux rupestres et tranquilles. Contrairement à d’autres départements proches des Cévennes aucun couple de faucon pèlerin nicheur en ville ou en village n’est connu dans le Parc. En 2018 ce sont 29 couples qui ont été suivis par les agents du Parc National des Cévennes à la fois en zone cœur et en aire d’adhésion et qui ont donné 14 jeunes à l’envol. Les résultats de reproduction sont bons et stables pour les couples nichant dans les gorges calcaires. Par contre les échecs semblent plus nombreux dans les vallées cévenoles ou sur l’Aigoual probablement en raison de prédations des œufs ou des poussins par des Genettes, Grands corbeaux ou Hiboux Grands Duc. Le régime alimentaire du Faucon pèlerin est constitué d’oiseaux (Passeridés, Colombidés…) capturés en vol après des piqués vertigineux. La période de nidification s’étend de début mars où l’on entend les premiers cris de parades à début juin où les jeunes prennent leur envol. Le 3 juin 2011 deux jeunes volants sont nourris par les parents à proximité du nid dans les gorges du Tarn près du Rozier. Ils resteront dans le site, encore quelques temps avant de chercher un secteur vacant ou bien trouver un partenaire.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Falco peregrinus brookei Sharpe, 1873

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles