• 33
    observations

  • 15
    communes

  • 12
    observateurs

  • Première observation
    1996

  • Dernière observation
    2020
Bruce Nicolas - Deffrennes Benoit - Descaves Bruno - Jamier Myriam - Jaulin Stéphane - Karczewski Gaël - Lamarche Béatrice - Lucas Philippe - Malafosse Jean-pierre - Malaval Jean-claude - Seon Jean - Sulmont Emeric

Informations sur l'espèce

Le Grillon d’Italie se distingue facilement des autres grillons. De couleur beige et de petite taille (10 à 20 mm), son corps élancé se termine par un abdomen fusiforme, lui donnant ainsi une allure de chrysope (Névroptère).
Espèce essentiellement nocturne, sa stridulation puissante est caractéristique. Elle est caractérisée par suite quasi ininterrompue de strophes d’une seconde environ. Son chant mérite d’être connu car c’est un moyen efficace de le détecter la nuit. En journée, le battage et le fauchage des hautes herbes sont deux techniques complémentaires pour le contacter. Le Grillon d’Italie semble aujourd’hui présent sur une bonne partie du territoire du Parc. Au cours de la dernière décennie, l’espèce semble avoir progressé en altitude et colonisé de nouveaux territoires, sûrement en lien avec le réchauffement climatique. Sa progression semble rapide puisque les premiers contacts de Grillon d’Italie sur le plateau du Causse Méjean datent de 2017 et l’espèce y est aujourd’hui assez commune. Les données actuelles s’échelonnent de 180 m (le 20/08/2018, commune de Berrias-et-Casteljau) à 1080 m d’altitude (le 20/09/2018 au Belvédère des Bouzèdes, commune de Vialas), et de juillet (date la plus précoce le 24/07/2019, commune de Saint-Martial) à octobre (date la plus tardive le 05/10/2008, commune de Saint-Roman-de-Codières).
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Audio (1)


BioAcoustica 429 12 Oecanthus pellucens 533a.flac

CC-BY-3.0 (Wikimedia Commons)
Auteur: BioUploadBot

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles