Perdrix rouge

Alectoris rufa (Linnaeus, 1758)


Classe : Aves Ordre : Galliformes Famille : Phasianidae Genre : Alectoris
Chargement...

  • 980
    observations

  • 51
    communes

  • 81
    observateurs
    1
    organisme

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2024
Ambroise Lucie - Baffie Philippe - Barraud Remy - Bernier Bernard - Bertrand Claude - Bertrand Nicolas - Bonnel Celine - Boyer Jerome - Bruc Yves - Bruce Nicolas - Caroff Hervé - Casse Maël - Chapelle Brigitte - Chenard Michaël - Coenders Sylvie - Costes Geraldine - Cuenin Christophe - Cuénin Christophe - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Devevey Caroline - Dinocheau Emmanuel - Dissac Yann - Dugueperoux Franck - Fabre Jean-marie - Florent Lacoste - Fonderflick Jocelyn - Fort Clément - Franck Duguépéroux - Gaillard Bernard - Garde Maxence - Garnier Gilles - Gineste Benoit - Gueniot Pierre - Guillosson Jean-yves - Hennebaut David - Henry Isabelle - Herault Emilien - Herrera Antoine - Jamier Myriam - Jean Bonnet - Jean-pierre Malafosse - Julien Arnaud - Karczewski Gaël - Lacoste Florent - Lamarche Béatrice - Laniece Manon - Laurents Guilhem - Lenganey Denis - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Martin Patrice - Mauvais M - Meynet Laurie - Molto Jerome - Moschetti Maily - Palmer Eric - Parc National Cévennes - Parchoux Franck - Patrice Martin - Peyo D'andurain - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Quillard Valerie - Redon Maxime - Ricau Bernard - Riffard Sigrid - Roland Jaffuel - Rombaut Cyril - Roumejon Thierry - Rousset Christian - Selosse Lucie - Seon Jean - Soliveres Jordi - Sulmont Emeric - Séverin Bouloc - Tisne Jean-michel - Tyssandier Manon
  • Parc National des Cévennes
    Participation à 954 Observations
    Part d'aide à la prospection : 97.35 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Non renseigné pour le moment
Cette espèce dont l’aire de répartition mondiale est réduite à la péninsule ibérique, la France, le Nord de l’Italie ainsi que les îles Baléares et Corse, est la perdrix la plus commune et bien présente sur tous les espaces ouverts à semi-ouverts du PNC. Elle n'évite que les larges peuplements forestiers denses et affectionne particulièrement les habitats ouverts et semis embroussaillés caussenards surtout les bordures des plateaux. Cherchant sa provende sur les pelouses steppiques, les prairies ou les surfaces agricoles dégagées, elle peut se réfugier, à la moindre alerte, dans les pentes voisines où on peut la voir vaillamment plonger. Mais un piqueté buissonnant lui offre le couvert végétal nécessaire à sa reproduction. Afin de mener à bien la période d'incubation, qui ne semble pas commencer avant le mois de juin, et la conduite de sa nichée, durant juillet et août, les couples peuvent trouver sous les épines des aubépines ou des prunelliers le refuge et la discrétion qui mettront les couvées à l'abri des prédateurs (rapaces, renards et mustélidés...). Le tableau ci-dessous présente l’activité de chant rapportée dans la base de données du Parc national des Cévennes en nombre de « données-individus » (il n’y a qu’un seul chanteur par donnée) : J F M A M Jn Jt A S O N D 1 3 5 10 21 9 4 4 3 7 3 5 Bien que l'on puisse entendre chanter la Perdrix rouge tous les mois de l'année, c'est dans le courant d'avril et surtout en mai que les mâles affirment leur territorialité. Les 23 à 24 jours de couvaison sont calés sur le mois de juin, mois où sont notés des cris d'alarme, si l'on en juge aux mentions des couvées hors du nid, chez cette espèce nidifuge, qui ne sont pas signalées avant le début du mois de juillet. Adultes, et couples le plus souvent, avec poussins notés le 2 juillet 2012 (gros poussins), le 8 juillet 2016 (poussins de moins d'une semaine), 16 juillet 1988 (2 nichées de 11 gros poussins accompagnés des adultes), 17 juillet 2012 (poussins), 18 juillet 2015 (petits poussins), 28 juillet 2012 (gros poussins et un couple avec une vingtaine de poussins), 11 août 2015 (au moins 5 poussins). Les nichées tardives semblent possibles : 1 adulte avec au moins 1 gros poussin le 21 septembre 2016. A l'automne, dans les secteurs autorisés, quelques oiseaux issus d'élevage sont relâchés à des fins cynégétiques augmentant temporairement la population locale. Mais entre les prélèvements par la chasse, objectif visé, et les pertes par prédation sur ces proies faciles, ces oiseaux disparaissent rapidement avant l'hiver et leur incidence, au plan génétique, sur la population locale sauvage est sans doute, actuellement, assez limitée. L’espèce semble très sédentaire sur le territoire du Parc.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Caccabis rufa (Linnaeus, 1758) | Tetrao rufus Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles