• 140
    observations

  • 15
    communes

  • 53
    observateurs

  • Première observation
    1970

  • Dernière observation
    2020
Ambroise Lucie - Anglio Grégory - Auclair Louis - Baffie Philippe - Barraud Remy - Barraud Rémy - Bons Jacques - Boyer Jerome - Brogard Jacques - Buisson Olivier - Cheylan Marc - Christophe Cuenin - Coenders Sylvie - Coulée Thierry - Crochet Pierre-andré - Cuenin Christophe - Cuénin Christophe - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Destre Rémi - Dissac Yann - Fabre Jean-marie - Feutry François - Fonderflick Jocelyn - Fonters Michel - Fonters Odile - Garnier Stéphan - Geniez Philippe - Gineste Benoit - Giral Cedric - Grangé P. - Gueniot Pierre - Hennebaut David - Hopkins Frantz - Jamier Myriam - Jourdan Michel - Koppel H. - Leblanc Olivier - Libérator Patrick - Lucas Philippe - Lyet Arnaud - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Marie Julien - Pianalto Sylvie - Pilorge Thierry - Rigal A. - Rousteau Typhaine - Sulmont Emeric - Séon Jean - Thirion Jean-marc - Vernier Rémi

Informations sur l'espèce

Ce Lézard massif et trapu est aussi appelé Lézard agile. Il est doté d'une longue queue épaisse, d'une tête large et courte avec un museau arrondi. IL mesure environ 20cm avec la queue . Le dimorphisme est très marqué entre les deux sexes , le mâle présente une gorge et un ventre d'un vert-clair vif , densément ponctué de noir. On remarque une large bande dorsale rehaussée de grandes tâches sombres noires et crème surlignées de points blancs. La femelle plus terne, possède une robe brune et grise avec des tâches piquetées de blanc.
Le Lézard des souches est assez répandu sur l'étage montagnard qui est sa zone de prédilection . Il affectionne les landes à Ericacées , les marges des zones tourbeuses , les bois clairs et les talus. L'espèce est assez commune sans être très abondante sur le Mont-Lozère où elle est notée de 924 à 1650m d'altitude au Sommet de Finiels . Sur ce massif on pourrait envisager sa recherche sur les crêtes sommitales .Sa présence est aussi attestée sur le signal du Bougès à 1413 m , au col du Sapet à 1100m et vers Ventajols à 889 m ( donnée qui reste à affiner ). Une observation extérieure aux données du parc ( 30/07/1981 - j .Bons ) le signale sur le versant nord de l'Aigoual à plus de 1500m d'altitude . Malgré une pression d'observation importante sur ce massif , il n'a pas été contacté depuis.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Lacerta europaea Pallas, 1814 p.p.

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles