Fouine

Martes foina (Erxleben, 1777)


Classe : Mammalia Ordre : Carnivora Famille : Mustelidae Sous-Famille : Martinae Genre : Martes
Chargement...

  • 180
    observations

  • 48
    communes

  • 34
    observateurs
    1
    organisme

  • Première observation
    1990

  • Dernière observation
    2024
Barraud Remy - Boyer Jerome - Bres Emilie - Broussignac Thomas - Bruc Yves - Coenders Sylvie - Costes Geraldine - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Devevey Caroline - Dissac Yann - Dugueperoux Franck - Fauchier Emilien - Fivel Agathe - Garde Maxence - Gineste Benoit - Henry Isabelle - Herault Emilien - Herrera Antoine - Jamier Myriam - Lamarche Béatrice - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Meynet Laurie - Parchoux Franck - Pinna Jean-louis - Quillard Valerie - Rombaut Cyril - Soustelle Cyril - Sulmont Emeric - Tabone Laure - Tisne Jean-michel
  • Parc National des Cévennes
    Participation à 179 Observations
    Part d'aide à la prospection : 99.44 %

    Fiche organisme

Informations espèce

La Fouine est un mustélidé de taille moyenne, morphologiquement très semblable à la Martre avec une biométrie identique, entre 40 et 50 cm de longueur moyenne « tête + corps » pour un poids d'1 à 2 kg, les mâles étant comme chez les autres Mustélidés, un peu plus grands et lourds. Mais son pelage est brun, plus clair, les poils souvent plus hirsutes avec des pattes et une queue plus foncées, ses oreilles sont plus petites et la bavette, en général blanche mais parfois un peu jaunâtre, descend franchement sur le haut des pattes antérieures.
Bien présente sur le territoire du Parc national des Cévennes, elle fréquente sans aucun doute les milieux plus ouverts que la Martre ainsi que la proximité des fermes et des hameaux, voire des villages qu'elle explore volontiers en quête de proies faciles. Elle semble monter moins haut en altitude que la Martre des pins mais est bien présente sur tous les massifs et les gorges, sur tout le pourtour du Causse Mejean notamment. Les habitats de type bocager où alternent parcelles cultivées, prairies et bois clairs, les secteurs de falaises et de pentes boisées en feuillus clairs semblent avoir sa préférence sur le territoire du Parc national. C’est le mustélidé que l’on retrouve le plus souvent écrasé sur les routes.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Martes foina bunites Bate, 1906 | Martes foina foina | Martes foina milleri Festa, 1914 | Mustela alba | Mustela bosniaca | Mustela domestica | Mustela foina | Mustela mediterranea | Mustela mehringi

Vidéo(s) (1)

Fouines

Auteur: Yann Dissac - Parc national des Cévennes

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles