Grosbec casse-noyaux

Coccothraustes coccothraustes (Linnaeus, 1758)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Fringillidae Genre : Coccothraustes

  • 82
    observations

  • 29
    communes

  • 31
    observateurs

  • Première observation
    1975

  • Dernière observation
    2020
Barraud Remy - Baty Stéphane - Bertrand Nicolas - Boyer Jerome - Chapelle Brigitte - Chenard Michaël - Cuenin Christophe - Cuénin Christophe - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Dinocheau Emmanuel - Fonderflick Jocelyn - Garlenc Jean-christian - Guerin Hubert - Guillosson Jean-yves - Hennebaut David - Henry Isabelle - Herault Emilien - Herrera Antoine - Hopkins Frantz - Jamier Myriam - Karczewski Gaël - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Nappee Christian - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Ricau Bernard - Rombaut Cyril - Seon Jean

Informations sur l'espèce

Le Grosbec casse-noyaux fait partie de la famille des fringillidés et comme son nom l’indique son bec est de taille proéminente, de couleur bleu pâle avec la pointe sombre, posé sur une grosse tête dotée d’un clair iris jaune pâle .Son corps massif est coloré de fauve sur le dessus, nuancé de clair sur le ventre et le poitrail. Il a des ailes larges et une queue courte qui sont typiques en vol. La puissance de son bec lui permet de se spécialiser dans son régime alimentaire; noyaux et toutes graines à enveloppe coriace, selon l’habitat faînes, glands, samares,bourgeons, mais aussi gros coléoptères à l’occasion.
Sur le territoire du Parc national des Cévennes et de sa zone d’adhésion , il est surtout noté entre 500 et 1000 m d’altitude, parmi les boisements mixtes pourvus de feuillus et souvent parmi les ripisylves jouxtant les principaux cours d'eau. Les dates allant du mois d'octobre à la fin avril sont les plus communes. Quelques données signalent sa présence au dessus de 1300 m, notamment sur le Mont-Lozère en lisière de la forêt des Laubies le 01/08/2016 à 1476 m et 5 individus sont vus posés à la cime d’un épicéa le 29/10/2015 sur le Travers de l’Homme à 1410 m. Une rare observation dans les Gorges de la Jonte, où un groupe d'environ 200 grosbecs est notée au passage (11/01/1995 ) au dessus du château de Roquerolles . Sa reproduction n’est pas connue à ce jour sur le territoire du Parc national des Cévennes, mais quelques observations; données de ( f.Legendre/Alepe) signalent dans des vallons cévenols une éventuelle nidification ( 09/05/2019 et 08/06/2019), également un garde moniteur du Parc assiste à une offrande entre deux adultes le long de l’Hérault sur la commune de Saint Julien du Nef en aire d’adhésion ( 21/02/2019 ). La recherche de cette espèce en période de reproduction serait à approfondir afin d’améliorer sa connaissance sur le territoire du Parc national. .
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Coccothraustes coccothraustes coccothraustes (Linnaeus, 1758) | Coccothraustes coccothraustes insularis Salvadori & Festa, 1914

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles