Moineau domestique

Passer domesticus (Linnaeus, 1758)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Passeridae Genre : Passer
Chargement...

  • 186
    observations

  • 39
    communes

  • 49
    observateurs
    1
    organisme

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2024
Ambroise Lucie - Barraud Remy - Bertrand Nicolas - Boyer Jerome - Chatellier Andréa - Chenard Michaël - Coenders Sylvie - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dissac Yann - Fonderflick Jocelyn - Franck Duguépéroux - Frazzoni Damien - Gautier Grégoire - Gineste Benoit - Grandadam Jimmy - Guerin Hubert - Guillosson Jean-yves - Guitton Aude - Hennebaut David - Herault Emilien - Julien Arnaud - Karczewski Gaël - Lamarche Béatrice - Laniece Manon - Legros Régis - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Martin Patrice - Mauvais M - Meynet Laurie - Patrice Martin - Peyo D'andurain - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Quillard Valerie - Ricau Bernard - Riffard Sigrid - Roland Jaffuel - Rombaut Cyril - Soliveres Jordi - Sulmont Emeric - Tisne Jean-michel - Tyssandier Manon - Vernier Rémi - Zimmerman Samuel
  • Parc National des Cévennes
    Participation à 176 Observations
    Part d'aide à la prospection : 94.62 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Non renseigné pour le moment
Cette espèce, considérée comme sédentaire, a une vaste distribution en Afrique du Nord, en Europe occidentale et Eurasie, englobant la péninsule arabique et l’Inde jusqu’à la Mongolie. En France, le Moineau domestique est partout présent. Sur le territoire du PNC, de même, l’espèce est très présente bien que sans doute non saisie dans la base de données au prorata de son abondance. Cette espèce, inféodée de longue date aux activités humaines, nous est si familière qu’on omet bien souvent de la noter et finalement la connaissance de sa répartition et de ses mœurs reste souvent fragmentaire et 176 superficielle. Dans le Parc, le Moineau domestique est présent toute l’année jusqu’à 1300 m d’altitude au moins sur les contreforts méridionaux de l’Aigoual même s’il semble déserter en hiver quelques sites où il se reproduit en couples ou en toute petite colonie. Le plus souvent, l’espèce, très grégaire, se manifeste en colonies de reproduction ou en dortoirs, dans ou à proximité de fermes, hameaux, villages et villes. Aucune colonie ou couples cantonnées ne sont signalés loin d’un habitat anthropique. La phénologie de la reproduction peut s’établir ainsi : les couples se cantonnent dans le courant du mois de février, voire dès janvier aux basses altitudes. Les aménagements de nids sont notés d’avril à juillet mais des nids occupés, surtout révélés par l’apport de becquées, sont notés du 04 février au 19 août et les 105 occurrences rapportées dans la base donnent la répartition suivante : 2 en février et 2 en mars puis 5 en avril, 25 en mai, 54 en juin, 14 en juillet et 3 en août. Les premières sorties des nids sont signalées à partir du 08 mai et les juvéniles quémandant hors du nid culminent en juin et juillet. A partir de la mi- juillet et en août, la proportion des juvéniles dans les colonies augmente progressivement et les plus gros effectifs sont mentionnés à partir de la fin août : 70 individus ensemble dès le 31 août, en 2013 sur le Causse de Sauveterre (commune du Massegros). Dans le courant de l’automne, les rassemblements de plusieurs dizaines d’oiseaux, en dortoirs, sont plus fréquents avec un maximum de 80 individus le 23 octobre 2017 au Veygalier sur le Causse Méjean (commune de Vébron). Un léger mouvement de migration postnuptiale, rapporté les 09, 15 et 22 du mois d’octobre est perceptible. Dans ces cas-là, il s’agit sans doute d’oiseaux en couples isolés ou en très petits noyaux qui désertent pour quelques mois leurs sites de nidification. Quant aux plus grosses colonies, si elles disposent de gros buissons « impénétrables » où passer en sécurité les nuits d’hiver, en général à proximité de fermes, de hameaux et de villages qui leur assurent en outre la ressource alimentaire, elles passeront la mauvaise saison sur les sites mêmes de nidification.
Non renseigné pour le moment
Non renseigné pour le moment
Fringilla domestica Linnaeus, 1758 |

Audio (1)


House Sparrows (Passer domesticus) (W1CDR0001537 BD13).ogg

CC-BY-SA-4.0 (Wikimedia Commons)
Auteur: Ndalyrose

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles