• 602
    observations

  • 24
    communes

  • 67
    observateurs

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2020
Barraud Remy - Baty Stéphane - Benoit Mariane - Bernier Bernard - Bertrand Nicolas - Bonnet Jean - Boyer Jerome - Brien Yves - Chapelle Brigitte - Chatellier Andréa - Chenard Michaël - Costes Geraldine - Cuénin Christophe - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dinocheau Emmanuel - Dissac Yann - Dugueperoux Franck - Fabre Jean-marie - Florent Lacoste - Fonderflick Jocelyn - Fort Clément - Franck Duguépéroux - Gineste Benoit - Guillosson Jean-yves - Guillosson Tristan - Hennebaut David - Henry Isabelle - Herault Emilien - Herrera Antoine - Isabelle Malafosse - Jamier Myriam - Jean Bonnet - Jean-pierre Malafosse - Jonard Aymeric - Jys Michel - Karczewski Gaël - Lacoste Florent - Lamarche Béatrice - Legros Régis - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Marie Julien - Martin Patrice - Mauvais M - Molto Jerome - Moschetti Maily - Patrice Martin - Peyo D'andurain - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Quillard Valerie - Ricau Bernard - Rival Andre - Roland Jaffuel - Rombaut Cyril - Sagnard Emmanuelle - Sane Fabien - Solier Eléonore - Sulmont Emeric - Taris Jean Paul - Tisne Jean-michel - Tremauville Y - Valerie Quillard

Informations sur l'espèce

Le Traquet motteux est une espèce de passereaux insectivores migrateurs de la famille des Muscicapidae. Il mesure entre 14.5 et 16 cm de long. Le traquet motteux possède une queue et le croupion blancs avec une tâche noire en forme de T inversé au bout de la queue. En été, le mâle a les parties supérieures gris pâle, la gorge beige et les ailes noires. La femelle est brun pâle sur le dessus, les parties inférieures sont beiges à roux pâle et les ailes sont brun foncé. Le Traquet motteux est inféodé aux milieux ouverts à strate herbacée plutôt rase avec la présence de blocs de rocher et de sol nu. Le Traquet motteux niche dans les rochers, les clapas, les terriers de lapins, parfois sous une pierre.
Le Traquet motteux est présent dans le Parc national des Cévennes dès le mois de mars (observation la plus précoce le 15/03/1990) sur le Massif de L’Aigoual (commune de Mars) puis repart à la mi-septembre. Au delà de la mi-octobre, les observations deviennent rares avec quelques individus retardataires (observation la plus tardive le 27/12/2011) aux Bondons. Le traquet motteux est présent sur l’ensemble du territoire du Parc national de Cévennes. Il fréquente les plateaux et les reliefs : on le retrouve sur les plateaux calcaires des Causses jusqu’aux secteurs granitiques du Mont-Lozère et de l’Aigoual. Il est absent des fonds de vallées et des versants méditerranéens. Il est observé à partir 123 m d’altitude dans les Basses Cévennes sur le commune d’Anduze jusqu’à 1698 m d’altitude sur le sommet du Mont-Lozère.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Motacilla oeanthe Linnaeus, 1758 | Oenanthe oenanthe schiöleri Salomonsen, 1927

Audio (1)


Northern Wheatear (Oenanthe oenanthe) (W1CDR0001421 BD16).ogg

CC-BY-SA-4.0 (Wikimedia Commons)
Auteur: Ndalyrose

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles