• 35
    observations

  • 9
    communes

  • 17
    observateurs

  • Première observation
    1984

  • Dernière observation
    2020
Baty Stéphane - Boyer Jerome - Coenders Sylvie - Deffrennes Benoit - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Fabre Jean-marie - Gineste Benoit - Hennebaut David - Herault Emilien - Hopkins Frantz - Jamier Myriam - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Pinna Jean-louis - Sulmont Emeric

Informations sur l'espèce

L’Hermine est un petit mustélidé svelte qui peut être confondu avec la Belette. Elle s’en distingue toutefois par sa taille, plus grande, et le bout de sa queue noir en toute saison. Elle affectionne les milieux ouverts, pelouses, landes parsemées de blocs rocheux et évite les massifs forestiers denses. L’Hermine a une activité en partie diurne.
L’espèce est surtout présente sur le Mont-Lozère à des altitudes variant de 523 à 1529 m. Elle est plus rare sur l’Aigoual et le massif du Bougés (uniquement 2 données) et absente de la zone méditerranéenne. Elle semble aussi absente des Gorges du Tarn, de la Jonte et du Causse Méjean, peut être en lien avec la faible densité sur ces secteurs de gros campagnols du genre Arvicola qui constituent ces proies favorites. La dernière observation sur l’Aigoual datant de 2007, sa présence actuelle sur ce dernier massif demanderait donc à être de nouveau confirmée. Avec 27 données sur le territoire du Parc national des Cévennes, elle semble peu abondante, même sur le Mont-Lozère, comparée à d’autres territoires de Lozère comme l’Aubrac. Les observations concernent toutes les périodes de l’année.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles