Crave à bec rouge

Pyrrhocorax pyrrhocorax (Linnaeus, 1758)


Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Corvidae Genre : Pyrrhocorax

  • 515
    observations

  • 12
    communes

  • 62
    observateurs

  • Première observation
    1973

  • Dernière observation
    2020
Ambroise Lucie - Barraud Remy - Bernier Bernard - Bonnel Celine - Bonnet Jean - Boyer Jerome - Chatellier Andréa - Chenard Michaël - Coenders Sylvie - Costes Geraldine - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dissac Yann - Dugueperoux Franck - Feldmann Philippe - Florent Lacoste - Fonderflick Jocelyn - Franck Duguépéroux - Gineste Benoit - Guerin Hubert - Hennebaut David - Herrera Antoine - Isabelle Malafosse - Jamier Myriam - Jean Bonnet - Jean-pierre Malafosse - Julien Arnaud - Jys Michel - Lacoste Florent - Lamarche Béatrice - Laniece Manon - Laurents Guilhem - Legros Régis - Lucas Philippe - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Marie Julien - Marquis Stéphane - Martin Evan - Martin Patrice - Mauvais M - Meynet Laurie - Molto Jerome - Moschetti Maily - Outrebon Juliette - Patrice Martin - Peyo D'andurain - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Portalier Johann - Quillard Valerie - Roland Jaffuel - Rombaut Cyril - Roumejon Thierry - Sagnard Emmanuelle - Sane Fabien - Seon Jean - Sulmont Emeric - Tisne Jean-michel - Toutain Yann

Informations sur l'espèce

La Crave à bec rouge présente un plumage bleu-noir avec des reflets verts sur les ailes, un long bec rouge recourbé et des pattes rouges. Le Crave niche en falaise où dans les avens mais s’alimente en milieux ouverts, notamment dans des pelouses rases mais aussi dans les zones de culture. Il se nourrit principalement d'invertébrés terrestres, de graines et de baies en hiver.
En France, le Crave est présent sur les côtes rocheuses bretonnes (population relictuelle), dans l'étage alpin des Alpes et des Pyrénées et uniquement dans le sud du Massif Central. Dans le Parc national des Cévennes, on le rencontre sur les Causses Méjean, Sauveterre et Noir, où le paysage est caractérisé des zones de végétations rases en milieux ouverts, étroitement liées aux activités agro-pastorales. Près de 50 % des contacts se situent à moins de 1000 m d’altitude. Il niche principalement en petite colonie dans les Gorges du Tarn et de la Jonte, avec quelques couples isolés dans les avens des Causses. A partir de l'automne, il est possible d'observer des groupes de plus de 200 oiseaux (sur la commune de Meyrueis, 220 oiseaux ont été observés le 12/01/16). La Parc national des Cévennes a réalisé en 2018, une étude sur la sélection des sites d'alimentation du Crave à bec rouge en période de reproduction sur les Grands Causses en partenariat avec l’ALEPE, la FDC Lozère, le PNR des Grands Causses, la Communauté de Communes Causses Aigoual Cévennes « Terres Solidaires », la LPO Grands Causses et le CEN Languedoc-Roussillon.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Coracia pyrrhocorax (Linnaeus, 1758) | Pyrrhocorax pyrrhocorax erythroramphus (Vieillot, 1817) | Pyrrhocorax pyrrhocorax pyrrhocorax (Linnaeus, 1758) | Upupa pyrrhocorax Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles