• 38
    observations

  • 6
    communes

  • 14
    observateurs

  • Première observation
    1972

  • Dernière observation
    2020
Bonnet Jean - Costes Geraldine - Descaves Bruno - Descaves Sandrine - Dugueperoux Franck - Fonderflick Jocelyn - Guillosson Jean-yves - Karczewski Gaël - Malafosse Isabelle - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Ricau Bernard - Sulmont Emeric - Van Esbroeck Jacques Et Josette

Informations sur l'espèce

La Merle bleu est un passereau de la famille des Muscicapidés, de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur. Le mâle est entièrement bleu avec les ailes plus sombres et la femelle est brune sur le dessus et brun clair moucheté de sombre dessous. Son régime alimentaire est composé d’insectes (coléoptères, lépidoptères…), de lézards de petite taille et de baies (sorbiers, merisiers…). Il apprécie les secteurs rocailleux ensoleillés, les ruines et les côtes rocheuses de la Méditerranées jusqu’à 1800 m d’altitude.
Dans le Parc national des Cévennes, le Merle bleu présente une répartition diffuse et localisée. C'est une espèce localement assez rare et la population sur le territoire du Parc ne doit comporter que quelques couples nicheurs. Le Merle bleu est principalement observé sur le pourtour des Causses Méjean et de Sauveterre, entre Ispagnac et Meyrueis entre 408 et 1069 m d’altitude sur les versants les bien exposés. L’espèce est également notée sur le versant Est du Mont Lozère, les Basses Cévennes prés d’Anduze, et sur le massif de l’Aigoual prés de Saint-Hippolyte-du-Fort et de Sumène. Le Merle bleu est relativement rare en hiver, mais des observations peuvent tout de même être effectuées comme dans les Basses Cévennes prés d’Anduze le 25/01/2016 ou sur le massif de l’Aigoual le 11/12/2015 sur la commune de Bez-et-Esparon.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Turdus solitarius Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles