• 21
    observations

  • 0
    commune

  • 7
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2018

Bernier Bernard - Bonnet Jean - Descaves Bruno - Herrera Antoine - Picq Hervé - Pinna Jean-louis - Tisne Jean-michel

Informations sur l'espèce

L’Outarde canepetière est un oiseau de la famille des Otididés. C’est une espèce de taille moyenne difficile à observer. Chez les deux sexes, les parties supérieures sont brun-marron à beige, avec du blanc pure du ventre à la poitrine et des rémiges. L’extrémité des rémiges primaires est dotée de noir et bien visible en vol. Le dimorphisme sexuel est maximum en période nuptiale (avril à juillet). A cette période, le plumage nuptial des mâles arbore de remarquables motifs sur la tête et le cou (colliers noirs et blancs). Facilement reconnaissable par le chant bref et sec du mâle : "PRRRRT". L’Outarde canepetière fréquente des milieux dégagés et ouverts, souvent steppiques : pâtures, cultures de céréales et d’autres herbacées.
C’est un oiseau migrateur, les premiers individus sont généralement observés en mai : 3 individus adultes ont été observés le 14/04/2014 (date la plus précoce). Le départ en migration se fait courant septembre : date extrême le 10/09/1978 avec 6 individus sur le Causse Méjean. Dans le Parc national des Cévennes, l’Outarde canepetière est localisée sur les Causses Méjean et de Sauveterre entre 919 m (le 19/05/2012, prés de Mativet) et 1079 m d’attitude (le 15/07/1986) prés de Gally). Néanmoins, quelques observations sont notées sur le massif de l’Aigoual, notamment sur le Causse Noir (notée le 05/07/1986), à Bez-et-Esparon à 316 m d’altitude (le 16/05/1999) et prés de Fromental à 355 m d’altitude (le 26/07/2004). Son absence dans les autres massifs est expliquée par l’absence d’habitats favorables et nécessaires pour son développement. Depuis la fin du XIXéme siècle jusqu’à 1960, l’Outarde canepetière était très mentionnée dans la littérature. Les premières observations documentées se font à partir des années 1960-1970 sur le Causse de Sauveterre puis sur le Causse Méjean. Depuis ces années là, les observations d’Outarde canepetière sont de plus en plus fréquentes est indiquent une évolution de la population dans ces secteurs.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Otis tetrax Linnaeus, 1758 | Tetrax tetrax orientalis Hartet, 1916 | Tetrax tetrax tetrax (Linnaeus, 1758)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles