Taupe d'Aquitaine

Talpa aquitania Nicolas, Martinez-Vargas & Hugot, 2017

Classe : Mammalia Ordre : Soricomorpha Famille : Talpidae Genre : Talpa

  • 19
    observations

  • 11
    communes

  • 13
    observateurs

  • Première observation
    2015

  • Dernière observation
    2019
Boyer Jerome - Deffrennes Benoit - Descaves Sandrine - Hennebaut David - Henry Isabelle - Jamier Myriam - Lamarche Béatrice - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Meynet Laurie - Quillard Valerie - Sulmont Emeric - Vernier Rémi

Informations sur l'espèce

La Taupe d'aquitaine est un petit mammifère du genre Talpa. Elle ressemble fortement à la Taupe d’Europe. Elle n'a été que très récemment découverte en France où elle était jusqu'à présent confondue avec la Taupe d'Europe. Elle s’en distingue du point de vue génétique (ADN) et par plusieurs caractères morphologiques : ses paupières sont fusionnées (yeux recouverts), le poids, la tête, le corps et la longueur de l’arrière pied sont légèrement supérieure chez Talpa aquitania que chez Talpa europaea, le mésostyle de la première molaire supérieure est simple. La Taupe d'aquitaine est connue jusqu'à présent en France au Sud et à l’Ouest de la Loire, jusqu’au Nord de l’Espagne.
Seuls quelques cadavres ramassés récemment par les agents du Parc et identifiées formellement sur la base des critères morphologiques permette d’affirmer sa présence sur le territoire du Parc national des Cévennes: quatre cadavres ont été récoltés sur le massif Causse-Gorges à 900 m d’altitude à Saint Étienne du Valdonnez (le 14/06/2015 et le 21/06/2017) et à Lanuejols entre 933 m et 1022 m d’altitude (les 29/05/2015 et 06/09/2017). Six cadavres ont été trouvés dans les Vallées Cévenoles dont deux sur la commune de Cassagnas à 726 m et 1034 m d’altitude (les 04/04/2017 et 28/04/2017), trois cadavres sur la commune de Cans et Cévennes entre 644 m et 824 m d’altitude (les 09/08/2017, 30/09/2017 et 12/10/2017), et un sur la commune de Barre-des-Cévennes le 15/07/2017 à 931 m d’altitude. Deux cadavres ont été récoltés sur le Mont-Lozère à 1164 m d’altitude vers le Merlet (le 08/07/2017) et à 946 m d’altitude vers la Fonchaldette (le 28/09/2017). C’est une espèce à rechercher dans son habitat caractéristique, mais surtout veiller à la collecte systémique des cadavres de taupes qui représente un bon moyen de détection.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles