• 19
    observations

  • 15
    communes

  • 9
    observateurs

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2020
Bruce Nicolas - Descaves Bruno - Jamier Myriam - Jaulin Stéphane - Karczewski Gaël - Lamarche Béatrice - Malafosse Jean-pierre - Seon Jean - Sulmont Emeric

Informations sur l'espèce

Le Méconème tambourinaire est une petite sauterelle discrète. De couleur vert clair, elle a sur le dos une ligne jaune et deux points brun/rouge caractéristiques. Elle se distingue dans son genre par des élytres couvrant tout l'abdomen.
Espèce arboricole nocturne des feuillus et buissons, elle affectionne les lisières. La femelle dépose ses œufs dans les fissures des écorces. C'est une des rares espèces de sauterelles que l'on peut également trouver en forêt. Les méconèmes ne «chantent» pas. Tout comme le Méconème méridional, il tambourine, avec une de ses pattes arrières sur une feuille ou une branche. Le son produit, résultant de la vibration du support, n'est audible qu'à proximité. Son mode de vie très discret explique le peu de données sur le territoire du Parc national des Cévennes où il est à rechercher par battage ou à l’aide d’un détecteur ultrason entre juin et novembre (optimum août–septembre). Les observations s’étalent de juillet (date la plus précoce le 18/07/2000, commune de Saint-Julien-d’Arpaon) à novembre (date la plus tardive le 11/11/2016, commune de Vialas), de 510 m (le 20/08/1999 à Mandagout) à 1240 m d’altitude (le 30/09/2019 en Forêt domaniale de Malmontet, commune de Ponteils-et-Brésis).
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Locusta thalassina De Geer, 1773 | Meconema varia (Fabricius, 1775) | Meconema varium (Fabricius, 1775)

Audio (1)


BioAcoustica 390-1 Meconema thalassinum 326 .flac

CC-BY-3.0 (Wikimedia Commons)
Auteur: BioUploadBot

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles