• 38
    observations

  • 13
    communes

  • 17
    observateurs

  • Première observation
    2011

  • Dernière observation
    2021
Boyer Jerome - Bruce Nicolas - Coenders Sylvie - Deffrennes Benoit - Descamps Régis - Descaves Bruno - Gineste Benoit - Henry Isabelle - Herault Emilien - Jamier Myriam - Karczewski Gaël - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Quillard Valerie - Ricau Bernard - Sulmont Emeric - Zimmerman Samuel

Informations sur l'espèce

Le Mulot à collier est, à l’âge adulte, un peu plus grand et costaud que le Mulot sylvestre. Son pelage est fauve sur le dos, légèrement mêlé de gris, et un collier ocre plus ou moins étendu lui marque la base du cou entre les pattes antérieures. Son ventre est d'un blanc pur bien délimité sur le flanc. Ce mulot, considéré comme plus forestier que son cousin, se rencontre dans toutes les forêts, de conifères mais surtout de feuillus, et aussi dans des milieux plus buissonnants. Le Mulot à collier paraît plus strictement nocturne que le Mulot sylvestre.
L'espèce est signalée sur tout le territoire du Parc national des Cévennes, régulièrement notée sur l'Aigoual, la forêt de Fontmort et la commune de Saint- André-de-Valborgne. Le Mulot à collier a même été trouvé en nombre sur le Mont Lozère lors des campagnes de piégeage de 2017, jusqu'à 1600 m d’altitude. Des individus, présentant parfois un « demicollier», peuvent faire douter de leur identification.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Apodemus brauneri | Apodemus cellarius | Apodemus parvus | Apodemus samariensis | Apodemus wintoni

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles