• 2
    observations

  • 1
    commune

  • 2
    observateurs

  • Première observation
    2021

  • Dernière observation
    2021
Dissac Yann - Garlenc Jean-christian

Informations sur l'espèce

Avec un museau fin et pointu, son masque noir célèbre et son arrière-train rebondi terminé par une queue annelée, le Raton laveur ne peut guère être confondu avec une autre espèce quoique sa queue barrée d'anneaux sombres, plus courte proportionnellement que celle de la Genette, peut parfois conduire à une identification erronée avec cette dernière lors d'une observation fugace. Mais sa silhouette de gros chat, plus rondouillarde, le distingue aisément de la Genette, plus svelte et bien plus légère.
Originaire d'Amérique du Nord et introduit pour sa fourrure dans les années 1930 en Allemagne, cet animal, seul représentant de la famille des Procyonidés en Europe, a largement étendu son aire géographique en Europe occidentale. A partir d'un noyau toujours centré sur le Benelux, l'Allemagne de l'Ouest et le Nord de la France, l'espèce essaime ponctuellement ici ou là sur l'ensemble du territoire national. Aucune donnée n'est mentionnée dans la base du Parc national des Cévennes mais une donnée ancienne, datant du 19/02/1998, est rapportée du col de l'Exil, sur la corniche des Cévennes (commune de Moissac-Vallée-Française) où un individu au gabarit d'adulte est observé sur la route le soir (ALEPE 2020). Aucun autre signalement n'est venu confirmer cette présence par la suite mais cette espèce est notée à plusieurs reprises, ces dernières années, au Nord du département de la Lozère, sur le bassin de la Truyère et sur celui de l’Allier. L'espèce est donc à surveiller.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Procyon minor

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles