• 4
    observations

  • 2
    communes

  • 3
    observateurs

  • Première observation
    2019

  • Dernière observation
    2021
Costes Geraldine - Fonderflick Jocelyn - Herault Emilien

Informations sur l'espèce

La Grande Noctule est la plus grande chauve-souris d’Europe occidentale (61-70 mm ; Poids : 33-60 g). Avec une envergure de près de 50 cm et un poids de 40 g en moyenne, c’est une bête puissante avec un museau large et des oreilles courtes et larges à leur base. Le tragus est court et épais. Son pelage brun tire sur le roux et apparaît plaqué sur le corps, une caractéristique du genre Nyctalus. L’espèce est arboricole et fréquente les massifs forestiers où elle peut trouver de vieux arbres creux lui offrant des gîtes diurnes et de mise-bas pour les femelles reproductrices. Capable de se déplacer sur de longues distances (plusieurs dizaines de kilomètres) même en période de reproduction, elle semble relativement indifférente à l’altitude. Elle peut sortir assez tôt de son gîte diurne et se manifester en vol juste après le coucher du soleil. Elle devient alors facilement reconnaissable à sa taille et à son vol puissant ainsi qu'à la silhouette bien différente de celle du Molosse de Cestoni qui peut, lui aussi, voler assez tôt juste après le coucher du soleil.
La Grande Noctule a été découverte dans la région assez récemment suite à une pression de prospections ciblées pour mieux connaître la diversité des Chiroptères locaux. Les premiers individus ont été localisés sur les contreforts de l’Aubrac lozérien en 2005. En 2006, l'espèce est retrouvée fidèle au même site et une femelle en lactation est capturée. Aucune autre preuve formelle de reproduction n’a jamais pu être rapportée depuis cette découverte. De loin en loin, des contacts eurent lieu sur d’autres secteurs du département et de la région. Sur le territoire du Parc national des Cévennes, six contacts sont mentionnés dans la décennie écoulée, sur le massif de l’Aigoual et sur le secteur Causses-Gorges. Enfin, entre trois et cinq individus au détecteur ont été récemment signalée en bordure du Causse de Sauveterre, au-dessus de Sainte-Énimie.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Nyctalus maxima | Nyctalus sicula

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles