Mélitée orangée (La)

Melitaea didyma (Esper, 1778)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Nymphalidae Sous-Famille : Nymphalinae Tribu : Melitaeini Genre : Melitaea

  • 121
    observations

  • 33
    communes

  • 33
    observateurs

  • Première observation
    1976

  • Dernière observation
    2020
Barraud Remy - Bertrand Nicolas - Besnard Sylvie - Bruce Nicolas - Chenard Michaël - Coenders Sylvie - Deffrennes Benoit - Demange Guillaume - Descaves Bruno - Dissac Yann - Duvallet Gerard - Fabre Jean-marie - Gineste Benoit - Hennebaut David - Jamier Myriam - Karczewski Gaël - Lacoste Florent - Lamarche Béatrice - Laniece Manon - Malafosse Isabelle - Malafosse Jean-pierre - Meeus Guido - Meynet Laurie - Moschetti Maily - Picq Hervé - Quillard Valerie - Rombaut Cyril - Rousset Christian - Ryckewaert Philippe - Sulmont Emeric - Tisne Jean-michel - Vernier Rémi - Zimmerman Samuel

Informations sur l'espèce

Ce papillon de taille moyenne (longueur de l’aile antérieure = 18-22 mm), très contrasté apparaît en vol d’un orange vif reconnaissable surtout chez les mâles. Le vol léger et le dessus des ailes caractéristique avec des dessins noirs réduis sur fond orange soutenu permet souvent d’identifier ce papillon en vol. Attention cependant aux femelles qui sont plus claires et parfois plus brune sur le dessus. La face postérieure des ailes aux nervures claires est marquée par deux bandes rouges orangées qui permettent de distinguer aisément cette espèce des autres Mélitées. Les imagos volent de mai à fin septembre en deux générations en plaine et une seul entre juin et juillet en montagne. La chenille se nourrie principalement du Plantain lancéolé ou de différentes espèces de Linaire. On retrouve ainsi l’imago dans des milieux secs de pelouses ou des prairies maigres plutôt bien exposées.
La répartition de la Mélitée orangée couvre une grande partie du paléarctique. Elle est commune sur la partie méridionale de la France et bien représentée dans le Parc national des Cévennes. On rencontre cette Mélitée dans des milieux xériques de pelouses entre avril et septembre sur l’ensemble du Parc. Elle est notée jusqu’à 1400 m d’altitude sur le Mont Lozère, mais la partie méditerranéenne rassemble la majorité des observations qui se répartissent tant sur les Causses que sur les Basses Cévennes.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Argynnis didyma (Esper, 1778) | Didymaeformia didyma (Esper, 1778) | Didymaeformia didyma alpina (Staudinger, 1861) | Didymaeformia didyma didyma (Esper, 1778) | Didymaeformia didyma meridionalis (Staudinger, 1870) | Melitaea didyma alpina Staudinger, 1861 | Melitaea didyma didyma (Esper, 1778) | Melitaea didyma meridionalis Staudinger, 1870 | Melitaea didyma occidentalis Staudinger, 1861 | Melitaea meridionalis Staudinger, 1870 | Melitaea occidentalis Staudinger, 1861 | Papilio didyma Esper, 1778

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles