• 5
    observations

  • 3
    communes

  • 10
    observateurs

  • Première observation
    2004

  • Dernière observation
    2020
Ambroise Lucie - Coenders Sylvie - Deffrennes Benoit - Dissac Yann - Forestier Thibault - Lamarche Béatrice - Lucas Philippe - Nappee Christian - Sulmont Emeric - Vernier Rémi

Informations sur l'espèce

Lamia textor ou Lamie tisserand est un Cerambycidae d'allure très robuste. D'une taille variant de 15 à 29 mm, il fait partie des gros longicornes. Entièrement noir et d'aspect mat. Quelques fines macules jaunâtres apparaissent aléatoirement sur ses élytres. Le pronotum est pourvu de chaque côté d'une épine bien visible. Les antennes des deux sexes n'atteignent pas l'apex des élytres ce qui permet d'éviter la confusion avec Morimus asper, une espèce très proche.
Les adultes apparaissent de mai à juillet, en général sur des troncs et souches d'arbres nourriciers tels que le saule et le peuplier, dans une moindre mesure du bouleau, du mûrier et de l'aulne. Cette espèce apprécie les endroits frais le long des cours d'eau, dans les zones humides et marécageuses. Les femelles blessent de leurs mandibules la base des arbres dans laquelle elles déposent des œufs. Les jeunes larves se développent ainsi dans l'aubier sur un cycle de deux à trois ans. Sur le territoire du Parc National des Cévennes, l'espèce a été contactée entre 580 et 877 m d'altitude. Les feuillus dont elle se nourrit ne sont pas les essences les plus représentées sur le territoire du Parc, ce qui explique certainement le faible nombre de contact avec cette espèce jusqu'à présent.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Cerambyx textor Linnaeus, 1758 | Pachystola textor (Linnaeus, 1758)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles